Une idée de "reportage" photo

 

20e concours d'attelage / 70 meneurs attendus !

Publié le jeudi 21 juillet 2011 à 10H28 - Vu 50 fois

 
Du beau spectacle en perspective.

Du beau spectacle en perspective.


 

DE mémoire d'organisateur, on ne se souvient pas avoir connu une telle affluence. Lundi matin, ils étaient en effet 70 attelages (soit l'équivalent de 200 personnes) à s'être inscrits pour ce 20e concours d'attelage, qui aura lieu samedi et dimanche à Boulzicourt.
« C'est le double de ce qu'on accueille d'habitude », souligne M. Moyen, le président de l'association d'attelage des Crêtes préardennaises, qui, avec l'association d'attelage de Champagne et la commune de Boulzicourt, prépare chaque année ce grand rendez-vous équestre.
« L'an dernier », poursuit M. Moyen, « on avait reçu un attelage flamand. Ils avaient été tellement séduits par l'ambiance qu'ils nous avaient promis d'en parler autour d'eux et de revenir plus nombreux. Ils ont tenu parole. Sur les 70 inscrits, la moitié sont des Belges. Les autres viennent des Ardennes, de la Bourgogne, de la région parisienne et même des Vosges et du Luxembourg ».

Dressage, marathon et maniabilité


Face à cette affluence inattendue, les organisateurs ont dû s'adapter et surtout adapter les horaires.
C'est ainsi que l'épreuve de dressage (au cours de laquelle les concurrents devront effectuer des figures imposées à différentes allures), qui était initialement prévue à partir de 10 heures samedi, débutera dès 8 heures. Elle sera suivie à 18 h 30 d'un défilé dans les rues du village. Le dimanche, les attelages se retrouveront pour le traditionnel marathon, qui les entraînera sur un parcours de six à dix kilomètres selon les catégories, avec passage d'un gué et d'un pont.
Place ensuite à 14 heures à l'épreuve reine, en tout cas celle la plus suivie par le public, à savoir l'épreuve de maniabilité, au cours de laquelle les attelages devront passer entre des cônes surmontés de balles (en essayant d'en faire tomber le moins possible) en un minimum de temps.
Bref, du beau spectacle en perspective, d'autant que ce concours est ouvert aux chevaux de trait, aux chevaux de sang et aux poneys.

Bernard GIRAUD