Départagés par la photo

 
Les premiers clichés arrivés donnent une palette de richesses locales assez variées.

Les premiers clichés arrivés donnent une palette de richesses locales assez variées.

Paysage et patrimoine du canton d'Attigny. Ça vous inspire ? Ça tombe bien,  c'est le thème du concours de photo proposé jusqu'au 15 septembre.

TOUS les matins, Jean-Pierre Martin peut ouvrir sa boîte à lettres avec l'espoir d'être émerveillé. Et on ne parle pas ici des cartes postales coquines que pourrait lui envoyer un ami à l'humour salé. Le vice-président de l'Office d'animation des Crêtes Préardennaises anime depuis deux ans les stages de photographie et de diaporama du FJEP d'Attigny. En plus des deux structures, la ville d'Attigny et l'association des 13 clochers (comme autant de communes du canton) organisent en commun un premier concours de photos. Le thème choisi pour cette première est plutôt large : Paysages et patrimoine du canton d'Attigny. Trois catégories sont proposées : Jeunes : 12 - 16 ans : noir et blanc, couleur ; Jeunes : 17 - 25 ans : noir et blanc, couleur ; adultes : noir et blanc, couleur. « Pour la date limite d'envoi des photos, le 31 août me semblait bien, explique Jean-Pierre Martin. Mais nous allons laisser un peu plus de temps aux gens qui n'avaient pas forcément la tête à ça. » Du coup, l'échéance est repoussée au 15 septembre. Une aubaine pour les photographes amateurs, dont les plus ponctuels ont montré du talent. « Il y a du bon niveau, pour des amateurs bien sûr, apprécie l'organisateur. Et des découvertes, toujours. Pourtant, je sillonne le canton pour les stages pratiques… Mais, même à l'office de tourisme, on me demande où sont prises certaines photos ! » C'est là tout l'intérêt du concours : (re) découvrir son secteur et trouver la meilleure façon de faire partager son expérience.
Le noir et blanc délaissé ?
Les prix et les gagnants seront dévoilés en octobre (mais chacun aura une récompense !). Un petit tuyau : les catégories « noir et blanc » ne sont pas prises d'assaut jusqu'ici. Les plus tacticiens préféreront peut-être concourir avec les coudées franches… « L'idéal serait de donner envie à des gens de venir ensuite aux stages », ajoute Jean-Pierre Martin, désireux de prolonger les échanges, autour d'un art qui se démocratise à vitesse grand V. « Mais bien souvent, on fait beaucoup de photos qui restent dans les ordinateurs », fait remarquer le passionné. Le concours est conçu pour être renouvelé chaque année. Mais si vous voulez rester comme un lauréat de la première heure, à votre appareil ! J.B. Le règlement et la fiche d'inscription sont à retirer sur le site du FJEP (fjepattigny.net) ou auprès de Jean-Pierre Martin, 22, rue Saint-Basle à Attigny.